• Maurel

Hitler et l'art "dégénéré"


L’INTERDICTION DE L’ART « DEGENERE » PENDANT LA PERIODE NAZIE


A son arrivé au pouvoir en 1933, Hitler a voulu imposer un « art officiel » dans tout le pays. C’est ainsi qu’à cette époque toute œuvre artistique s’éloignant des critères de cet art se voyait être détruite ou échangée.

C’est la naissance du principe de l’art dit « dégénéré ».


Mais qu’est-ce que l’art « dégénéré »? Approfondissez vos connaissances sur ce sujet en lisant la suite de cet article.




L’art dégénéré selon les Nazis


L’art « dégénéré » c’est l’expression utilisée pour désigner l’art rejeté par les dignitaires nazis au milieu du XXe siècle et notamment l'art moderne et ses grands mouvements (cubisme, expressionnisme, surréalisme, ...) mais aussi les œuvres d'artistes "juifs" ou "bolchévik"; privilégiant l’art « héroïque » qui était selon eux était l’art pur aryen, symbolisant la fin de la corruption …



En effet, l’art moderne était comme une impureté aux yeux des partisans de Troisième Reich. A ce titre, les « artistes dégénérés » - soit ceux qui s’éloignaient du classicisme dans leur manière d’exprimer leur art - étaient considérés comme malades et souffrant de troubles pathologiques. Considérés comme impurs, leurs œuvres l’étaient aussi par conséquent et l’ensemble était jugé comme un mal à éradiquer de la société.




L’éradication de l’art dégénéré par Hitler


Un nombre incalculable de ces œuvres ont été détruites, vendues aux enchères ou encore échangées. Les opérations de réquisition des œuvres dégénérées étaient à la charge d’Adolf Ziegler, président de la Chambre des Beaux–Arts. Lui-même étant un peintre, parmi préféré d’Hitler.

Il avait ainsi pour mission d’identifier les œuvres modernes et de les retirer de tous


les musées d’État. A la fin de ces opérations, ce fut près de 20.000 œuvres qui furent répertoriées.

Une partie de ces œuvres firent l’objet d’une exposition en 1937 - l’une des plus grandes expositions de l’époque -.

Les autres furent vendues au profit du régime. Tous les gains récoltés allèrent au profit du régime. Enfin, plus de 1000 de ces tableaux n’eurent pas la chance d’être sauvegardés et furent brulés dans un grand bûché le 20 mars 1939.






L’exposition de 1937


Le 19 juillet 1937 à Munich, eut lieu une double exposition organisée par Ziegler.

D’un côté on pouvait observer les œuvres modernes rejetées et de l’autre côté celles classiques agréées par Hitler.


Les œuvres confisquées ont été mises dans 9 salles différentes représentées chacune pas un thème.

· Salle 1 : la religion;

· Salle 2 : l’art Juif;

· Salle 3 : la femme;

· Salle 4 : la dégénérescence;

· Salle 5 : l’anarchisme

· Salle 6 et 7 : la folie.


Les deux dernières salles étaient notamment composées d’œuvres de Schlemmer, Dix et Grosz. Ce fut dans une petite salle très restreinte que plus de 600 tableaux « dégénérés » furent exposés. Ils étaient rangés près de dessins d’enfants et d’handicapés mentaux.

Parallèlement, on pouvait retrouver à la nouvelle Maison de l’art qui était un espace très vaste et très spacieux, les tableaux inspirés de grand art Allemand. Ils étaient soigneusement et élégamment exposés. Tout était mis en scène pour faire naître un dégoût de l’art moderne aux yeux des visiteurs.

Finalement, contre toute attente, l’exposition d’art dégénéré a connu un succès gigantesque à l’époque. La population se déplaçaient en masse pour voir cette exposition au détriment du « grand art allemand » qui compta trois fois moins de visiteurs.





Artistes "dégénérés"


Qui étaient ces artistes qui créaient des œuvres si contraires aux principes instaurés par Hitler ? On peut citer entre autres Otto Dix, Jussuf Abbo, Adler, Kokoschka, Meidner, Feininger, Beckmann, Kirchner, Picasso, Marc Chagall, Robert Diez et d’autres.


Qu’est-il advenu des artistes allemands après le pillage et l’exposition de 1937 ?

La plupart de résidents allemands ont quitté le pays. Les artistes juifs tels qu’Adler et Chagall on rejoint le continent Africain respectivement en 1933 et 1939. D’autres sont aussi restés en Allemagne sans avoir de problème. On peut compter parmi eux Dix et Kirchner.

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout